30 juillet 2016

El Tarf Algérie Agriculture: Abdesselam Chelghoum constate encore une fois l'absence de suivi de proximité et vulgarisation

A l'occasion de la visite de la vitrine non représentative au salon de la tomate industrielle tenue dans la commune Ben M'hidi, le  locataire du 19 Bd du colonel Amirouche , Abdesselam Chelghoum, a qualifié ce 28 juillet l'absence de suivi de proximité et vulgarisation dans la wilaya  d'El Tarf dinadmissible en particulier pour les cultures maraîchères et arboricoles  et a promis d'y donner une valorisation les terres en friche générés par l'absentisme en milieu rural. Pour ce qui est du laisser --aller en... [Lire la suite]

28 juillet 2015

Ministère de l'intérieur: le mouvement des wali peut être positifs pour certaines Wilayates mais..

Le large mouvement opéré récemment par le président de la République Abdelaziz Bouteflika dans le corps des walis pourraient  redynamiser le développment de certaines wilayates à l'instar de Béjaia avec l'arrivée de M. Ould Salah Zitouni, mais d'autres wilayates comme Saida comptent des directeurs d'exécutifs de bras cassés qui ont besoin d'un M. Ould Salah Zitouni,  pour les secouer ou les éjecter, d'autre s wilayates comme Msila et Tiâza vont abriter des retraitables qui laisseront des nids de poules sur les routes.On... [Lire la suite]
29 mai 2013

Agriculture Algérie : le développement de Khoubana une commune très lointaine pour Rachid Benaissa

La commune de Khoubana comme l’ensemble du  Chott El Hodna est classée zone humide en raison de ses zones inondables engendrés par 22 cours d'eau et ses sources d’eau douces ; actuellement la fréquence des orages et inondations conséquentes en Mai et Septembre permet un apport d’au moins 50 millions de mètres cubes d’eau qui ne vont que se déverser dans la dépression endoréique situé au nord de la commune.   Des travaux de captage de ces eaux pourraient par le biais de 10 retenues d’eau économiser 10 fois... [Lire la suite]
Posté par saidabiida à 20:43 - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
30 mars 2013

Agriculture Algérie : l'érosion hydrique faute de recharge artificielle menace les terres fertiles de El Maadher Boussaada

En raison de l'absence d'ouvrage d'infiltration des eaux de pluies , l'érosion hydrique intense dans cette région menace les terres fertiles de El Maadher Boussaada ; il y a nécessité de proceder à des ceds de dérivation et d'infilmtration des eaux des crues pour à la destructionprésevation d'un pôle agricole économique important de la région de Boussaada (El Maadher).....le HCDS a pour sa part opté  la réalisation de travaux de CES (conservation des eaux et des sols)mais il y nécessité de travailler en synergie avec... [Lire la suite]