05 octobre 2016

Mouvement des Walis Algérie: Prendre comme référence Bejaia, Ouled Salah Zitouni moins de criminalité plus de terrain

Etant Considéré comme l’une des personnes les plus actives le W ali de Béjaia est une personne très prestigieuse avec force de caractère entraînant de gré ou de force les membres de l'exécutif: les vrais directeur sont dans le terrain, dans la mosquée pour éduquer imam et croyant , sur les chantiers de travaux publics et non dans les salles de grillades, le Wali a su rétablir l'ordre en répondant aux préoccupations de la population pas comme ce chef de Daira ou directeur de la Cul-ture e qui se complaît dans son bureau et envoie une... [Lire la suite]

04 août 2016

Agriculture Algérie Maroc: en absence sur le terrain de l'INRA, privilégier l' approche communautaire pour sortir de la misère

  l'INRA d'Algérie s'embourgeoise et s'engourdit; la Nation a payé des Programmes Nationaux de Recherches d'au moins 123 Milliards de centimes à l'INRA et le MESRS mais ces deux montagnes n'ont m^me pas accouché d'une souris depuis 7 ans si cen'est de doctorats sans utilité pour la Nation je vous parle en homme de terrain en cette année dite abusivement de sécheresse par l'UNPA et consorts, notre suivi ITGC de proximité auprès de l'agriculteur Benchohra commune d'Aflou , nous avons obtenu un rendement de 36 qx/ha avec une... [Lire la suite]
30 juin 2014

Agriculture Algérie: Une Eolinenne qui produit de l'eau à partir de l'air,espoir pour les zones steppiques et désertiques

  Un Français situé à Manosque dans les Alpes de Haute Provence a inventé une éolienne capable de condenser l'eau contenue dans l'air ambiant, et de produire ainsi jusqu'à 150 litres d'eau pure par heure !    Cette invention fait la synthèse de plusieurs principes physique simples, mis bout à bout, pour permettre la création d’eau, à partir de l’air.   Production en site isolé, zone désertique, situation d'urgence ou de catastrophe lorsque le réseau est atteint et que l'eau n'est plus potable, les champs... [Lire la suite]
30 mars 2013

Agriculture Algérie : l'érosion hydrique faute de recharge artificielle menace les terres fertiles de El Maadher Boussaada

En raison de l'absence d'ouvrage d'infiltration des eaux de pluies , l'érosion hydrique intense dans cette région menace les terres fertiles de El Maadher Boussaada ; il y a nécessité de proceder à des ceds de dérivation et d'infilmtration des eaux des crues pour à la destructionprésevation d'un pôle agricole économique important de la région de Boussaada (El Maadher).....le HCDS a pour sa part opté  la réalisation de travaux de CES (conservation des eaux et des sols)mais il y nécessité de travailler en synergie avec... [Lire la suite]