21 avril 2019

Hitoire Algérie: la vieille croûte Lakhdar Bouregaa agresse les vrais Moudjahidines dans un torchon

C'est indigne de se donner de l'importance en diffamant les autres c'est le cas de l'écrivant Lakhdar Bouregaa qui se dit "baroudeur" . Dans son torchon hygiémique « Témoin sur l’assassinat de la Révolution »*, il assassine sans scrupules les hauts faits d'armes le Commandant Azzeddine et tous les chefs qu’il a connus à l’exception de ceux de "sa" wilaya (Bougara et Bounaama notamment) ainsi qu’Ait Ahmed et Krim Belkacem. Les vrais qui ont subi gel et neige dans les djebels sont tous morts Allah yarahamhou, la fitna mène vers l'enfer... [Lire la suite]

28 novembre 2018

Histoire Algérie: combien d'ayant-droits ne sont que des prétendants alors que seul peuple est l'héros de la Révolution

Selon Ennahar, le Ministère de la défense français : « Bo..... était un harki se référant au  président de la coordination nationale des ayants droits, le prénommé Khaled   avaient  accusé  les journalistes d'Ennahar  de fils de Harkis, et selon eux  le parcours de son père durant la guerre de libération nationale Contenu du document : Nous attestons que le nommé Mohamed Bounedjma a :servi comme Harki au 21e 39e RI , 6e Compagnieservi comme AASSE au 21e 39e RI, 6e Cieservi comme Harki au... [Lire la suite]
Posté par saidabiida à 07:01 - Permalien [#]
Tags : ,
17 novembre 2018

Histoire Algérie: Brigitte Lainé qui a archivé est morte la conscience tranquille contrairement aux faux ayant droits

Chère Brigitte Lainé s'en va la conscience tranquille: Elle est l'humaniste archiviste qui a apporté les preuves matérielle pour dénoncer les massacre du 17 octobre 1961 commis par la police de Papon contre les Algériens. Une action qui lui a valu une véritable “mise au placard” pendant des années. Paix à ton âme alors que de faux ayant droits continuent comme des rapaces à dévorer l'Algérie Nommée conservateur aux archives de Paris et de l’ancien département de la Seine en 1977,... [Lire la suite]
31 août 2018

الموقع الرّسمي ـ وزارة المجاهدين ـ الجزائر : le ministre des Ayant-droits Tayeb Zitouni devrait faire le ménage dans son secteur

En 1954, les algériens en âge de combattre, étaient 1 million. Comment nous avons eu 2,5 millions "ayant+-droits" 800 000 Moudjahidine vivants???? Les vrais moudjahidine sont tous mort les armes à la main et le peut qui rester sont partis en douceur et ceux qui restent sont tous complicite de témoignages de faux ayant droits  hacha les  vrais moudjahide qui dénoncent preuve en main avec une liste de faux moudjahed 19 mars  qui occupent des postes dans l'administration algérienne et un ministre de moudjahidines qui a... [Lire la suite]
05 juillet 2018

5 juillet 1962 - 2018; exploitation de la souffrance des martyrs

ce sont les âmes des martyrs qui vivifient les seuls humanistes, les dits ayant-droits n'en finissent pas dévorer le patrimoine avec des appâts démesurés, les rentiers c'est le pire fléau de la Nation; on devrait mettre fin à ce parasitisme; on ne devrait pas exploiter la souffrance des martyrs pour s'enrichir toute honte bue; Gloire à ceux qui sont morts pour un idéal sans parfois figurer sur le nom des rues. Gloire aux disparus et honte à ceux qui les ignorent. J’aime ... [Lire la suite]
04 juillet 2018

الموقع الرّسمي ـ وزارة المجاهدين ـ الجزائر : le ministre des Ayant-droits Tayeb Zitouni, n'a réagi, que tardivement à la profana

le ministre des Ayant-droits Tayeb Zitouni, n'a réagi, que tardivement à la scène provoquée et filmée,le 30 juin 2018, par des supporters français racistes, brûlant le drapeau algérien pour exprimer leur joie suite à la victoire de leur équipe nationale de football qui venait de se qualifier pour les quarts de finale de la Coupe du monde en Russie.cet "ayant droit " n'a jamais songé à entreprendre des recherches sur les vrais martyrs disparus entre 1954-62, c'est trop cher pour le 3ème budget de la Nation c'est honteux ... [Lire la suite]

13 avril 2018

MDN Algérie: crash de l'avion militaire de Boufarik, Aux martyrs de Boufarik et Fontaine Fraîche

Aux martyrs de Boufarik et Fontaine Fraîche Vous qui êtes partis avec un glorieux espoir vous qui avez défendu honorablement notre territoire nous protègerons, contre nos ennemis votre mémoire vous qui auprès de Dieu méritez la gloire ,  sachez que votre trépas est gravé dans l'Histoire loin de celle des faux, des escrocs notoire, votre image sera béatifiée dans le purificatoire, votre nation, nous le jurons ne connaitra déboire Les croyants vous ont souhaiter expiatoire n'en déplaise aux manoeuvres dilatoires... [Lire la suite]
09 mars 2018

Saida Histoire:Saida : qui est Bétoule Fekkar-Lambiotte ?

Saida : qui est Bétoule Fekkar-Lambiotte ? par saidabiida @ 2010-03-25 – 08:38:48 Bétoule Fekkar-Lambiotte est musulmane. Être musulmane, c'est sa façon à elle de croire que l'homme n'est pas forcément un loup pour l'homme et que l'universel est à la portée de chacun. Prise entre deux feux – une posture qui lui va bien finalement. Presque une marque de fabrique. Fille d'un couple mixte franco-algérien,née à Saida elle a grandi dans l'Algérie coloniale en bénéficiant des privilèges de la nationalité... [Lire la suite]
09 mars 2018

Algérie Histoire: ça s'est passé un 26 mars 1962, crimes de la France coloniale après le cessez le feu

ça s'est passé un 26 mars 1962 par saidabiida @ 2010-03-26 – 05:22:04 La France qui avait signé les accords dee cessez le feu à Evian le 18 mars n'a pas respecté ce cessez le feu qui prenait effet le 19mars à midi ;dans les environs de Saida ,deux moudjahidines furent tués près du pont à 3 km sur la routede Sidi Bellabès puis d'abord enterrés sur placeLe 26 mars 1962, des tirailleurs de l'armée française font plus de cinquante morts en tirant à Alger sur une foule de manifestants européens qui... [Lire la suite]
02 novembre 2017

FLN Algérie: Djamel Ould Abbas sombre dans des dérapages honteux

Après le dérapages honteux du vieux Ould Abbas, l'ayant droit Tayeb Zitouni, a réagi à propos de la polémique déclenchée par les propos honteux du Capo du pseudo FLN sur les bousculades des étudiants algériens devant les portes de l’Institut Français d’Alger. Après avoir traité les jeunes étudiants qui se bousculaient au portillon de l'institut français pour un tes de connaissance de harki, il récidive et ne cible pas la manipulation de la France à la veille du Premier novembre et à la veille des élections; il oublie qu'un ministre... [Lire la suite]