El Karma Oran: danger d'évangélisation et autres danger: j'aime faire la prière du Vendredi chez l'Imam Adda qui est très objectif en matière de "targhib"; mais avant je dois signaler deux grands dangers: le premier c'est avant d'arrivée à la mosquée: sur un terrain de foot en face de l'ancien souk el Fellah, des jeunes originaires d'ailleurs, et travaillant pour le dépôt des boissons alcoolisées le plus vaste d'el Kerma; d'une part ces jeunes commencent à jouer au moment de l'appel à la prière comme provocation pour les croyants en face du voisinage; On m'a affirmé que ces jeunes sortent le jour de Ramadhan non jeûneurs...
le second danger c'est que la rue longeant le dépôt des alcooliques il existe au moins un chien et une chienne genre berger allemand, témoignage de monsieur Hellaili qui m'a promis d'informer la police: ces chiens m^me attaché sont dangereux pour les enfants très naïfs population; le discours de l'imam m'a rappelé des derniers survivants vrais commissaire politique arrêté à Saida en 1960: discou courageux engagé dénonçant toutes les responsabilités du secteur des Aqafs, des parents , de l'école et surtout celle de la bureaucratie des clans qui recrutent sur base de népotisme( maîtresse, cousinage et ....); Oran, la ville de Abdelhader Alloula se décultirise avec la fermeture prolongé de l'hôtel and hotel qui a abrité Ait Ahmed, Benbella Boudjeaâ et compagnons la veille de l'attaque de la Grande poste le 5 avril 1949, la fermeture du musée du Moudjahed ancien Prisunic et de la Bibliothèque-Cathédrale
Enfin el Karma par manque de Karama des entrepreneurs est parsemées de cratères et ordures
nous avons dénoncé en août 2018 le défoncement d'une court d'école à peine construite , la dite création de cantine scolaire dans une école reste en souffrance avec tous les dértitus,