Ce 25 novembre 2018 sur le plateau de France24 où des néo harki fustigent l'Algérie, la politologue libanaise Dalia Ghanem Yazbeck a fait l'éloge de notre armée nationale populaire qui est une référence pour les autres secteurs à la traîne comme la Ressource en eau le MESRS et le MJS.

Ghanem Yazbek explique, d’entrée, que l’importance de l’Algérie réside dans le fait que c’est l’un des plus grands pays du monde arabe-Afrique en matière de la lutte contre le terrorisme et la drogue ,l'Algérie a aussi montré ses preuves pour son rôle de médiateur régional pour la paix.

Selon la chercheuse, que le système politique algérien, qui a subi plusieurs changements au cours des dernières décennies, est resté au fond lui-même. En résumé : le système algérien a su tirer les leçons de la période noire des années 1990, et n'a a pas céder aux BHL et Sarkosy dans leur sinistre objectif d'imposer les pays arabes 
Yazbek Ghanem citera comme exemple le pluralisme politique imposé par l’Etat pour «absorber le mécontentement social et renforcer le contrôle du gouvernement sur la société et maintenir l’ordre». Elle rappelle que plus de 30 partis forment aujourd’hui l’échiquier de l’opposition en Algérie. Si la faiblesse du Parlement est évidente, L'ANP est un exemple en matière de recherche et d'enseignement disciplinés et de créativité industrielle.

L'armée est la seule force de dissuasion contre les manœuvres marocaines de déstabilisation

Dans cette mutation en cours, l’armée continuera à jouer un rôle-clé en politique, du fait de son passé historique et de sa position comme institution la mieux organisée du pays. Aussi l’ANP demeure-t-elle l’institution qui jouit de la plus grande confiance des Algériens.

A la question, pernicieuse, d’une participante au débat de savoir comment l’armée algérienne a pu préserver toute cette confiance, malgré sa réaction violente face aux terroristes durant les années 1990, Ghanem Yazebck eut cette répons : «Beaucoup d’Algériens voient l’armée comme le sauveur, sans lequel l’Algérie serait devenue une république à l’iranienne.»

L’image contient peut-être : 1 personne, sourit, gros plan