concernant la production de céréales 2018, l'OAIC nous répond par un échappatoire: l'OAIC traite les agriculteurs de céréaliers harraga: cet office très monté contre production locale veut nous faire croire que les céréaliers ont préféré garder les céréales pour la subsistance c'est faux les agriculteurs sont tous tentés par les prix du blé par le biais de l'OAIC? M ais en cette année humide l'OAIC a découragé les céréaliers par une rigidité administratives pour les livraisons entre 8 h et 17 heures sans prévoir d'équipe de nuit pour nuire localement
les chiffres avancés par cet office sont plus pessimistes que les nôtres; la récolte de céréales s’élevait à 60,5 millions de quintaux. La valeur de cette récolte est estimée à 220 milliards de dinars. L’OAIC aurait collecté 27 millions de quintaux, soit moins de la moitié de la production. L’Etat ayant le monopole de la collecte des céréales, on peut se demander où sont passés les 33 millions de quintaux manquants. gardés par les agriculteurs en vérité vu les difficultés de livraisons, les agriculteurs ont livré soit chez des stockeurs privés soit brader les blé tendre aux éleveurs

Devant son blocage de livraisons, l'OAIC curieusement défendu par tout les ministres du MADRP  met tout sur sur le dos de l’agriculteur.

Pour ce qui est de  l’OAIC,c’est pire encore, que la réponse du ministre de la santé concernant le choléra ; on fait tout pour décourager le fellah afin de s’en remettre à l’importation tres juteuse pour les importateurs véreux.
L’OAIC devrait revoir ses horaires durant la période de pointe (durant la collecte des cereales) car elle pratique les hraires de bureau (à 16h00 c’est la fermeture et tant pis pour le pauvre fellah qui attend de puis l’aube l’arrivée de son tour.Il est obligé d’attendre jusqu’au lendemain…beaucoup d’agriculteurs épuisés par l’absence de dynamisme(volontaire ou non..) de l’OAIC préfèrent garder leur récolte et tenter d’en vendre aux particuliers. Nous avons tous  des centaines de remorques de céréales attendre toute la nuit devant les CCLS .qui ferment à 16h00.N’a-t-on pas vu des reportages sur ennaharTV montrant des tonnes de blé entassées à mème le sol par manque de silos.Par contre dans la mitidja qui est plus orientée dans la production maraichere et fruitiere,on la dote d’immenses silos pres d’elAffroun que les chinois s’affèrent à monter.
les hauts plateaux à vocation céréalieres de Tissemsilt et Tiaret ne possedent pas de silos adéquats ,et on parle de cereales harragas.parfois des silos désafecctés sans raison
le lobby des importateurs véreux ne chôme pas ,tout comme ceux qui importent de la conserve de tomate qui font tout pour saboter la production locale.Ou sont nos décideurs qui ont mandat d la protéger et la developper.