cet article a un caractère de prévention pour demander aux entrepreneurs de réaliser dans les normes sans dégats collatéraux les projets qui leur sonrt confiés ; Beaucoup d'entrepreneurs font des dégâts collatéraux volontairement pour induire l'Etat à plus de dépenses  comme beaucoup de collectivités locale ici dans le secteur de Karsass-Karma banlieue d'Oran , j'ai surpris ce 5 mai 2018 un entrepreneur en train de détruire une cour d'école flambante neuve et détruire un mur pour sortir les gravas alors qu'il y a 3 portails dans l'enceinte de cette école; dans despetites villes plus au sud , les entrepreneurs indélicats en faisant des travaux détruisent des conduites d'eau et d'égouts pour profiter de plus de marché; un entrepreneur auprès de la SONELGAZ a changé 3 fois les fils conducteurs détruisants les chaussées en Algérie profondes; il faut arrêter de prendre la Nation pour une une vache laitière; dans une localité de la steppe, des entrepreneurs profitent de la bonne marche de l'ADE pour détruire des canalisations et pousser l'ADE à entreprendre des travaux urgents pour éviter le danger des cross connexion : toutes ces négligences sont du au fait que les directeurs des travaux publics ne font pas de suivi de proximité , les walis font ces visites régulières et sont mal orientés, on ne leur montre que la vitrine; la télévision a montré cette semaine à Saida qu'un entreprneur est allé jusqu'à déraciner des pilones nouvellement installer pour une réaliser une construction...où sont les études??? l'entrepreneur Boumerdaci n'a non seulement dédomagé les citoyens pour dégats sur égouts et canalisations d'eau mais est parti sans terminer le travail et et ce n'est que le civisme des victmes qui a obliger les services des travaux publics souvent arrogants  à terminer des chaussées , il reste cependants des regards trompe -l'oeil pouvant provoquer des inondations

tL’image contient peut-être : voiture, ciel, terrain de basketball et plein air