rurgical subi. Le communiqué souligne que « les médecins du roi ont indiqué que des explorations médicales menées à cet effet ont conclu à un flutter auriculaire (trouble du rythme cardiaque, ndlr) sur cœur sain. L’ablation par radiofréquence de cette arythmie réalisée à la clinique Ambroise Paré à Neuilly-sur-Seine (ouest de Paris) a permis de normaliser le rythme cardiaque ». Le communiqué du cabinet royal ajoute qu’à l’issue d’une période de repos telle que prescrite par ses médecins traitants, « Mohammed VI reprendra ses activités normales sans restrictions aucunes ».
L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes debout