Le Monde Diplomatique donne un excellent qualificatif  BHL de super nazi qui va comme un gant au dogme sionazi proné par Bernard Henri Levy, : "La «BHLisation des esprits» plus grave que leur «lepenisation»

la balade des tordus méprisés par toute l'humanité

L’image contient peut-être : une personne ou plus et personnes debout
L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes assises, chaussures et plein airBHL traînant son boulet
Bernard-Henri Lévy, qui aime l'exhibitionisme dans les conflits profitant à l'entité sioniste ,a développé un dogme raciste qui signifie sionazime dénoncé par le Monde diploimatique . On sait que chacun des papier hygiénique écrit  de cet sinistre individu soucent entartré suscite un déluge d’articles moqueurs présentant ses propos ou analyses comme autant de fulgurantes transgressions de l’idéologie dominante. Par conséquent, plutôt que de s’obliger à commenter chaque année cet invraisemblable tintamarre qui a pour mérite involontaire de rappeler à intervalle régulier le caractère mafieux de la critique « littéraire » en France, « Le Monde diplomatique » a préparé un dossier… en construction. Davantage que sur un personnage relativement accessoire, il espère informer ainsi sur un épiphénomène significatif de la vie intellectuelle. Son acteur principal et ses très nombreux complices.
 Ce porc n'a jamais porté les musulmans en estime il avait été depuis l'aube de des sinistres printemps arabes  un fourbe des créateur de guerres sanguinaires  de discordes leur hypocrisie est tellement vicieuse qu'ils cachent leur cruauté : m^me une certaine presse occidentale  le fustige dans plusieurs articles 

Jean Bricmont déplose le style féminin de BHL dans la contre « attaque hystérique contre Le Monde Diplomatique », Jean Bricmont nie avoir été préposé à une quelconque tâche dans ce journal, pour lequel il n’aurait écrit que quelques articles. Le plus grave dans cette affaire réside, pour l’essayiste, dans le fait que BHL l’accuse de négationnisme.

« Vous accusez quelqu’un sans preuve d’un délit, c’est de la diffamation et ce n’est couvert par la liberté d’expression dans aucun pays », s’est ainsi défendu le physicien qui dit ne pas vraiment croire à ses chances de victoire devant la justice contre BHL s’il décidait de le poursuivre.