06 avril 2017

وزارة المجاهدين-الجزائر ; Tayeb Zitouni oublie le 5 avril 1949 à Oran et Fernand Yveton condamné à mort une seconde fois

 Il ne faut surtout pas oublier les nationalistes algérien condamnés dont le corps a disparu à jamais comme Fernand Yveton qu'on voulu condamné à mort une seconde fois en faisant  disparaître son nom d'une rue à Oran ; les algériens épris de patriotisme se souviennent de l'évènement à l’attaque de la Grande-Poste d’Oran, le 5 avril 1949. les compagnons d'Ait Ahmed notamment  Ahmed Ben Bella, Soudani Boudjemaâ , Hamou Boutlelis, les frères Lounès, Omar Khettab, Belhadj Bouchaïb (Si Ahmed), Mohamed Khider... [Lire la suite]