L’image contient peut-être : une personne ou plus, cheval et texte

Les fastes qui entourèrent le voyage de Catherine de Médicis à Marseille où elle se maria le 28 octobre 1533 avec le duc d’Orléans, le futur Henri II, ont allié les munificences orientales et occidentales. Après avoir quitté Florence, elle s’embarqua à La Spezia et fit une longue halte à Villefranche-sur-Mer en septembre 1533. La cérémonie devait avoir lieu à Nice mais le duc de Savoie s’était montré réticent. Le mariage se déroula en grande pompe. Le Pape arriva accompagné de treize cardinaux et un nombre très important d’évêques, de membres de la Curie et de nobles fastueusement parés. . Dans la suite de Catherine de Médicis, trois femmes, une Algérienne et deux Turques, revêtues d’atours somptueux, attiraient tous les regards. Il s’agissait d’anciennes captives. On avait pris l’habitude d’appeler l’Algérienne, Marie la Maure et les deux jeunes femmes turques, Agnès et Margaret. La foule marseillaise ne se lassait pas de les contempler.