Grave précédent au Lycée Sahnoune Erachid: une enseignante de français F a été non seulement spoliée de sa place de parking mais menacée et obligée d'interrompre son cour par un de bourgeois parvenu qui se permet de stationner au sein de l’établissement; même le père du voyou n'a pas jugé utile de calmer son rejeton gâté.