نتيجة بحث الصور عن ‪saida sellal abdelmalek‬‏

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a orienté ce 31 août 2016 , les autorités de la wilaya de Saïda à cesser l'approvisionnement en eau potable du chef-lieu de la wilaya à partir d'Aïn Skhouna
En procédant, dans la commune d'Aïn ElHahdjar, à la pose de la première pierre du projet de réalisation de la conduite d'amenée d'eau douce pour renforcer la capacité du chef-lieu de wilaya en matière d'AEP, ...Cependant pour la production de semences nobles des céréales nobles G0 G1 G2 à l'ITGC de Ain El Hadjar, il est impératif que la station de production de semence ITGC en coopération avec l'OAIC continue d'utiliser l'eau du forage en question ; ceci a été l'objet d'un entendement qui existe d'avant 1962 et qui permettait une intensification des céréales et de production degéniteurs bovins et ovins de renommée international
Si la wilaya a eu dans le passé la possibilité de privatiser l'eau minérale de Saida et l'eau de Sfid , un produit stratégique comme le blé ne doit pas être le parent pauvre vue l'abondance de la ressource en eau 
 
La ville de Saïda doit être approvisionnée à partir des différents forages réalisés dans la wilaya et les eaux d'Aïn Skhouna doivent être exclusivement destinées pour le développement d'un pôle d'excellence de l'agriculture et de l'élevage,
Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal a visité pour la seconde foisprojet d'intensification de production arboricole et production d'huile d'olive  réalisé par  le groupe Sahraoui la commune de Sidi Ahmed encadré par d'anciens cadres de la SAD: ces cadres avaient la possibiliité il ya 30 ans de ne pas inhibé la production de bovin laitier moderne sur le périmètre de Ain Skhouna sur la base d'un dossier bien ficelé par un investisseur mais ils avaient présenté un faux argument prétextant que la luzerne del'Oasis demandait beaucoup d'eau, bien au contraire le soufre permet une importante floraison de la luzerne incitant à l'apiculture

Abdelmalek Sellal a également fait part de certains préoccupations nationales en déclarant que " Certains croient que l'économie algérienne connaîtra des difficultés  durant les prochaines années, mais nous avons étudié la situation et jusqu'à  2019, les réserves de change algériennes ne baisseront pas sous le seuil des  100 milliards de dollars",  Le dumping des prix du pétrole l'Arabie Saoudite ne pourra avoir comme alternative que le recours à l'intensification agricole et ceux en marge d'une visite d'une huilerie du Groupe Sahraoui et les Moulins Eriadh

Abdelmalek Sellal a incité à la vigilance: "L'école n'est pas le lieu de la surenchère et de la manœuvre..Nous voulons une école solidement ancrée dans l'islam, l'arabité et l'amazighité et résolument tournée vers la modernité et la qualité», a-t-il ajouté. «L'Algérie a libéré par sa Constitution, a-t-il soutenu, «les questions de langue, de religion et d'identité, du marécage politicien pour les élever à la sphère académique et scientifique où elles sont abordées objectivement par des spécialistes pour le bien du pays et l'unité du peuple...l'école ne doit pas être un lieu de lutte idéologique».

Abdelmalek Sellal a eu droit à un bain de foule à la cité Amrous: Les cités «HLM» et «Heureuse» ont été construites dans les années 1950 et connaissent un état de dégradation avancée. Les deux cités seront rasées, une fois ce programme de nouveaux logements inscrit dans le cadre de la lutte contre l'habitat précaire. Elles englobent 310 habitations abritant 400 familles, a-t-on indiqué au Premier ministre. De même qu'il a procédé à la pose de la première pierre du projet de construction de 4900 logements publics à Saïda. Ce projet, réalisé à Haï Boukhars, comprend 3000 logements locatifs publics dont 2000 logements pris en charge par une société turque et les 1000 restants par une société chinois

Toujours enmatière de vigilance , Abdelmalek Sellal a plaidé pour un ajournement des retraites anticipées qui ne doivent pas être instrumentées car en Algérie, il existe 1 retraité sur 3 personnes actives au lieu de 1 sur 7 avant 1985

Le développement est une question de volonté locale et que de ces familles de Sétif qui construisent des mosquées à saida alors que les saidéens achètent  du béton à Oran.

la laietrie abandonnée à la sortie de Ain El Ahdjar devrait légalement être nationalisé et réhabilité au lieu de servir del latrines

Il a ajouté dans ce sens que les réserves de changes « sont bonnes » et l'inflation  « stable » puisqu’elle se situe entre 4 et 5%. Le plus important selon lui est que le taux  de croissance demeure positif, précisant que celui-ci est de 3,5% en 2016  et atteindra 3,9% en 2017. 

M.Sellal a assuré également que le Produit intérieur brut (PIB) algérien qui était de 16.700  milliards DA en 2015 poursuivra sa croissance pour atteindre 17.677 milliards  DA à fin 2016 alors que les réserves de change ne baisseront pas sous les 100  milliards de dollars en 2019.   

 Il a ajouté dans ce sens que les réserves de changes « sont bonnes » et l'inflation  « stable » puisqu’elle se situe entre 4 et 5%. Le plus important selon lui est que le taux  de croissance demeure positif, précisant que celui-ci est de 3,5% en 2016  et atteindra 3,9% en 2017.

M.Sellal a assuré également que le Produit intérieur brut (PIB) algérien qui était de 16.700  milliards DA en 2015 poursuivra sa croissance pour atteindre 17.677 milliards  DA à fin 2016 alors que les réserves de change ne baisseront pas sous les 100  milliards de dollars en 2019.    

« L'Algérie va bien, les choses sont stables et il faudra faire des efforts  supplémentaires notamment dans le domaine agricole afin d'exporter davantage »,  a-t-il souligné