les intempéries en particulier les pluies printanières ont porté préjudices à la qualité et la production de blé français: les gelées ont engendré une mortalité du pollen et seulement 10 graines de faible poids ont survécu par épis sur un total de 38; les inondations ont eu le coup de grâce aux céréales générant des maladies cryptogamiques et rendant le blé français impropre à la consommation ; s'il faut acheter un bon blé c'est le blé russe Bezostaya étant donné que la Russie a produit 111 millions de quintaux 

La production française enregistre une baisse de 26% par rapport à la moyenne des cinq dernières années. "Pour certains agriculteurs, cela monte jusqu'à 50 %. Or la production est bonne pour le monde entier cette année, sauf pour la France",le poids spécifique du blé est inférieure à 72 c'est à dire constitué plus de fibre que de semoule ou farine; le poids de milles grain est inférieure à la norme de 30g. la production des céréales est par conséquen de quelques 28 millions de tonnes pour un blé hybride qui aura des problèmes de faculté germinative