Le président Syrien bashar Assad,  a reçu plusieurs envoyés français et américains avec un message unique : coopérer pour mettre fin aux terrorisme, Assad était un grand mur érigé contre le terrorisme mais la France en armant les groupes terroristes Nosra et Jeich Eshame ont accru le danger pour l'Europe non seulment par des attentats mais par le Tsunami de migrants monnayé par la Turquie ; les occidentaux ont programmé en fin juillet 2016 une rencontre en Suisse pour  que la Russie puisse travailler de concert avec les États-Unis. Le secrétaire d’État Kerry devant rencontrer Vladimir Poutine ce jeudi à Moscou,. les français ont une responsabilité quant à la décapitation d'enfants par Nosra dans le foyer d'Alep Est: les images de décapitation d'enfdants ont horrifié les internautes

Les responsables russes ont déclaré clairement, et à maintes reprises, que la question syrienne dépend du peuple syrien. le 21 juillet 2016encore, le ministre Lavrov a dit : « Nous ne pouvons pas nous asseoir avec les Américains pour définir ce que veulent les Syriens. C’est une question syrienne et seul le peuple syrien peut définir l’avenir de son pays et comment résoudre son problème ». Le rôle de la Russie et des États-Unis est d’offrir l’atmosphère internationale susceptible de protéger les Syriens de n’importe quelle ingérence. Le problème est que les Russes sont honnêtes, tandis que les Américains n’ont rien offert dans ce domaine ; mais cela ne signifie pas qu’ils décident de ce que nous avons à faire en tant que Syriens.