Résultat de recherche d'images pour

Le wali d'Alger, Abdelkader Zoukh a bien mérité de la part du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, l'Ordre du mérite national : remarqué par son travail de proximité et sa discrétion à l'opposé parvenu Saidani Amar

Nous avons suivi le parcours de Abdelkader Zoukh depuis qu'il était chef de Daira de Ain El Hadjar wilaya de Saida ; c'était un grand homme dont le suivie de proximité  remarqué par le premier minisre Ghozali ,devenu wali de Témouchent et sa gestion du secteur rural avec la production de pois chiche en quantité et qualité a été bloqué par l'Empereur Kacem de l'OAIC ( équivalent de Saidani par son arrogance)qui a ramené du pois chiche d'Espagne ; M.Zoukh a par la suite créé sécurité et bien être à travers son management avisé des affaires de Mostaganem , Oran Sétif finalementde la capitale. La remise de la distinction a eu lieu lors d'une cérémonie qui s'est déroulée en présence de mem-bres du gouvernement et de hauts cadres de l'Etat. L'événement a été abrité par la résidence d'Etat Djenane El Mithak, à Alger.
M.Abdelkader Bensalah qui a présidé la cérémonie de décoration a déclaré: «Cette distinction est un message d'encouragement pour tout un chacun qui oeuvre pour le bien-être du peuple.» Ajoutant qu' «elle constitue un stimulant pour les cadres de la nation, surtout qu'elle est lourde de significations, car elle valorise l'effort et l'abnégation dans l'accomplissement du devoir». «C'est une décision qui émane du chef de l'Etat qui est au fait de tout ce qui se réalise. Elle balise le chemin des réalisations et sublime la valeur du travail» a-t-il encore ajouté. Le ministre de l'Habitat et le wali d'Alger sont, à ce titre, deux exemples à suivre. Des faits, des chiffres et des témoignages attestent que le secteur de l'habitat et de l'urbanisme ont atteint des caps inédits. A encore expliqué M.Bensalah qui a ajouté que «cette distinction vient récompenser l'audace dans la conception des solutions face aux écueils qui émaillent nécessairement les grands projets.» Il a aussi été remarqué par la suite par  l'élimination systématique des bidonvilles, Alger a fini par retrouver son lustre d'antan. «En attestent l'ONU et le Pnud», a-t-il souligné tout en invitant à faire le distinguo entre bidonvilles et habitat précaire. Pour sa part, M.Zoukh a rendu aussi hommage au président de la République, tout en mettant en évidence l'apport des cadres de la wilaya, à différentes échelles de responsabilité, dans les réalisations enregistrées.
Le wali d'Alger auquel l'on reconnaît le rôle majeur dans l'embellissement de la capitale, a fait savoir à la faveur d'une allocution: «Nous remercions les institutions de l'Etat qui contribuent à la concrétisation des projets propres à la capitale, notamment la Gendarmerie nationale, la Protection civile, la Police nationale...» «Nos efforts ne peuvent égaler le sacrifice ultime consenti par nos valeureux martyrs.», a-t-il renchéri en évoquant l'ascendant indéniable des aînés «qui nous ont inculqué l'amour de la patrie, notamment les moudjahidine et les chouhada».