L’expertise de la Gendamerie nationale ont réussi à faire la traçabilité des fuites en haut lieu mettant en évidence  la preuve que trois cadres véreux de l’Office national des examens et concours ont transféré les sujets du baccalauréat quelques jours avant le début de l’examen.: pourtant nous avions informé sur la page facebook du danger que représentent c'est traîtres ces pervers qui courtisent les femmes en formation à tous les niveaux des anciennes écoles normales avec évidemment le chef de centre de fromation,

, les principaux inspecteur véreux  cont commencé à être démasquésdans un premiers les dits hauts cadres de l’Office national des examens et concours (ONEC)...et incha Allah le moufa-tachau niveau local qui invitent souvent des dévergondées en formation de directrice de l'école primaire

Madame Benghebrit devrait éradiquer ces ces rats chercheurs de vulves pourris: les inspecteurs dits supérieurs, écroués ce 7 juin 2016, risquent des peines de 15 ans pour «divulgation de secret d’Etat» et «atteinte à l’ordre public». j'espère qu'ils trouveronnt en prison des homo actifs qui leur forceront le sphincter et éclateront leur rectum jusqu(à ce que leur merde giclent sur le mur

D'autres inspecteurs fraudeurs  ont été identifiées dans les wilayas de Bordj Bou Arréridj, Oran et Aïn Témouchent, comme ayant participé à l’organisation de la fraude.  D’après les éléments de l’enquête, qui est toujours en cours, ces cinq individus auraient reçu les sujets des épreuves quelques jours avant le début de l’examen et les auraient distribués dans leurs régions. Des enseignants du MESRS aouraguien et des directeurs de centre d’examen ont égalment été arrêtés

Selon une source judiciaire, sept personnes seraient placées sous mandat de dépôt et 11 autres sous contrôle judiciaire sur ordre du procureur de la République près le tribunal de Djelfa. C’est sur la base d’un rapport détaillé transmis par la Gendarmerie nationale sur les fuites signalées que les autorités ont défini les matières concernées par la session exceptionnelle prévue du 19 au 23 juin courant. Le même corps est sollicité pour assurer un bon déroulement de l’opération au niveau national. Une cellule de veille sécuritaire a été mise en place.