Ferhat Mhenni s'est auto proclamé président des Kabyles à Paris, tout en créant un groupe de mercenaires à la solde des services secrets français, du Makhzen Marocain et du Mossad