L'apparente misère des contractuels de l'Education Nationale est exploité par les opportunistes grévistes professionnelles pour racoler des futurs adhérents , ce pseudo syndicat sympathisant de Freedom House Tunis est sans scrupules car il sait que dans les secteurs les contractuels ont un avantage en points en matière de recrutement sauf que les contractuels de l'éducation  veulent leur titularisation sans avoir à passer par un concours, c sonne qui a été exploite par ses "syndicalistes " politisés et populistes pour réappaître dans la scène politique et ajouter de la morve à leur sandwich. Ainsi habillés de leur linceul ils n'ont pas manqué de faire photo devant les putains de journaslites  à la recherche du buzz et du sentationnel aux camp des "migrants" de Boudouaou; e, il y a lieu de constater que les contractuels n'ont pas eu le soutien massif qu'ils espéraient, mais la mobilisation n'a pas été absente, non plus. Plusieurs sources à l'intérieur du pays soutiennent que la journée de grève a été plus suivie par les enseignants de lycée qu'au niveau des deux autres cycles, moyen et primaire. Pourtant, l'essentiel des postes proposés au concours se trouve être dans les deux paliers où le mouvement n'a été que très partiellement suivi. 

un mercredi chomé et payé car ses  flibustiers reviendront au bercail le jeudi pour ne pas perdre 3 jours du week end ..la Nation est bien clémente!!