Des soldats français en juin 2015 dans la région de Tombouctou, dans le nord du Mali.

Quelque 3 500 hommes français sont en sursis de morts dans le désertdu Burkina Faso, Mali, MauritanieNiger et Tchad. Trois bidasses du 511e du régiment du train d’Auxonne (Côte-d’Or) a été tué, ce mardi 12 avril 2016, au cours d’une opération sans lendemain au nord du Mali, Les soldats sont morts   dans l’explosion d’une mine contre son véhicule blindé » ; au moins 3 autres militaires ont été blessés lors du même enfer

 les larmes de crocodiles de François Hollande ne se suffiront pas à calmer la douleur des parents souvent vivant dans l'angoisse ; et dire que ces soldats sont là pour Aréva et pour l'intérêt des cousins africains qui tiennent le pour voir sans pitié pour leur peuple si ce n'est leurs ethnies.