Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon rencontre Ahmed Boukhari, représentant du Front Polisario auprès de l'organisation internationale, le 5 mars 2016, à Bir-Lahlou dans le territoire disputé du Sahara occidental.

S'il est soutenu par au conseil de l'insécurité par l'ancienne puissance coloniale invétérée , le royaume chérie-viens a été fustigé par 52 Etats quiAfricains ont apporté un soutien sans faille à Ban Ki-moon, l'ONU qui a été violemment attaqué par le Maroc à l'occasion de sa récente visite dans la région.

La gifle africaine est au dernier roi du Maroc est violente suite aux propos arrogants de Bébé Doc Duvalier du Maroc à l'occasion de la récente visite de Ban Ki-moon, dans la région. Le secrétaire général de l'Organisation des Nations unies selon la charte des Nations Unies   avait qualifié la présence militaire marocaine au Sahara occidental d' «occupation coloniale ».

Le gouvernement marochien avait réagit comme la France coloniale en 1958 quand Mitterand au conseil de sécurité disait " la question algérienne  est une affaire intérieure à la France l...ainsi font font les colons.... Face à ce comportement colonial l''UA  afait le communiqué suivant . «Nous saluons la visite du secrétaire général des Nations unies au Sahara occidental. Il a démontré la volonté sérieuse des Nations unies à assumer leurs responsabilités et à donner l'élan nécessaire tant attendu, afin de matérialiser la solution au conflit sur le territoire, conformément à la légalité internationale»