La Conservation des forêts de la wilaya de Saida nous a invité ce 12 décembre 2015 à l'occasion de la Journée Onusienne de la Montagne pour exposer une  étude pour la valorisation sylvicole du Mont de Sid Ahmed Zégai . il s'agit d’un programme de boisement économique( fruitier, fourrager mellifère, industriel   ) associé  à une culture de protection de l'environnement et techniques  de protection du sol et substrat fragile. Ainsi le but est d'associer la communauté des Krarma  sous forme de coopératives et d'éventuels investisseurs pour évoluer de la foresterie classique à une production de viande rouge de lait , de miel , d'olivier et pistache,   champignons – poissons  gibiers- chasse au grand gibiers 

Des plantations dans les clairières nues de lavande, d'oliviers buissonnant (variété Arbéquina), de pistachiers ( variété Betouri et Achouri) pourraient initier une production industriel par des investisseurs crédibles

Le projet est basé sur la base d'expériences éprouvées sur la zone frontalière algéro tunisienne( cactus inerme), dans la wilaya de Témouchent, sur la Dahra.

 Le projet est localisé sur le massif de jurassique du mont de Sid Ahmed Zégai seprésente un socle de grès avec au sommet des sables  fossiles ; il est revêtu d'un manteau de marnes; des forages ont montré que les bancs de grès ont permis d'emmagasiner des nappes à 60m de profondeur et que des recharges artificielles  permettent un élèvement de la nappe de 27m par retenues collinaires et corrections torrentielles

Evolution de la végétation a été la suivante 

•Il y a 100.000 ans le couvert végétal de la région de Saida était une dense forêt de genévriers de Phoenécie et genévriers oxycèdres avec abritant des carnassiers comme le lion le fénèc et le chacal et des herbivores comme le mouflon la gazelle et l'outarde.
•chêne lentisque, Diss ( ampelodesmos tenax)
•Introduction du pin d’Alep
•1957 bombardement au napalm : végétation buissonnante recouvrant forêt et colonisant les champs agricoles abandonnés par les paysans regroupés dans des camps de concentrations
Les espèces forestières existentes actuellment sont —Pin d’Alep,   Chêne vert, —•  Chêne liège, le Thuya  ,   genévrier oxycedre....

•Le reboisement au pin d’Alep  renforçant des banquettes a bien réussi, il reste a renforcer le reste avec :
-en contrebas du cactus inerme pour retenir le bétail , opération conjuguée à une sensibilisation, vulgarisation voir formation. En effet l
es enjeux et les problèmes fondamentaux que doit affronter le développement de l’espace naturel montagneux sont à la fois d’ordre sociale, écologique et économique
Ceci pourrait réduire la marginalisation de la population montagnarde : ceci a été résolu dans la commune de Sidi Fredj Daira de l'Ouenza, wilaya de Souk Ahras.
Avec la platation de Pinus radiata on pourrait produire du bois utilsable dans le bBâtiment- industrie – bois d’œuvre -combustible - panneaux- chimique- artisanale -pate à papier .
•Notre proposition protection du versants Sud plus exposé  au ruissellement inondations emportant des sols aggravant l'érosion
•retenue collinaire et correction torrentielle.
•La plantation de 100 hectares d'oliviers et cactus inerme , le reboisement de 500 hectares et la réalisation
•de Projets de proximité de développement rural intégré  associer les riverains organisés en coopératives  d’opérations de protection du milieu. 
Chaque opération du projet a été évaluée.