Hamid Grine - TSA

Je suis fier (sans "e") d’appartenir à ce gouvernement et de servir l’État algérien à la tête duquel il y a le président Abdelaziz Bouteflika. Franchement, je ne vois pas de crise. Certains l’évoquent, c’est de bonne guerre parce que nous sommes dans une vraie démocratie. C’est bon qu’il y ait des avis divergents, seulement Saidani Amar doit respecter les femmes et les principes du parti FLN 1962 et se faire dans le respect de l’autre. Ce que j’ai dit sur la presse est encore plus valable pour les hommes politiques. Parce que les médias, en fait, ne font que reprendre les propos des hommes politiques. J’appelle Saidani Amar à plus de retenue. Il a une grande responsabilité dans la stabilité de la nation (et ne doit pas avoir une réction tkfiriste telle celle à Louisa HANNOUNE " dit besmellah et je démissionne". Je ne réagit que lorsque ça m'arrange..deux poids deux mesures ;La violence n’est pas seulement physique, elle est aussi verbale...la  déclaration - lettre du général Toufikme fait réagir car elle" pourrait avoir sur la société algérienne" rendre justice. Si un homme de son statut dénonce la justice, comment empêcher un jeune qui n’a pas la conscience du général Toufik de ne pas commettre des dérives ?