Résultat de recherche d'images pour

ça devait arriver avec la multiplication de "fetwa" pour plaire au mécréant  Abdelfattah al-Sissi et son fond de commerce le tourisme . Ainsi le cheikh Saâd Eddine El Hilali, professeur de jurisprudence islamique au sein de la soumise université d'Al Azhar a déclaré  «qu’il est halal de boire de la bière ou du vin de dattes, tant qu’on n’est pas saoul».

Saâd Eddine El Hilali justifie cette fetwa en réference au courant  hanéfite, qui est la plus ancienne des quatre écoles juridiques  de l'islam sunnite, jugée par ailleurs plus souple. Cet avis religieux va à l'encontre du consensus (ijma' ) de la majorité  des Oulamas qui ont formellement interdit toute boisson alcoolisée.

Une autre fetwa pour plaire au dictateur: L'université d'Al-Azhar a accordé la mention excellent au Cheikh Mustafa Mohammed Rashid qui pour sa thèse de doctorat en charia et loi et qui a porté sur le thème du port du voile islamique en islam, entre obligation ou habitude. Le soutenant a conclu, à travers sa thèse, que le Hidjeb n'est pas une obligation religieuse, mais une habitude.