Apès avoir servi de passerelles vers la Syrie pour les terroristes de Daesh,  la Turquie déclare la guerre à son alliée DaeshTrois F16 de l'armée turque ont bombardé des positions de l'EI en Syrie, a annoncé Ankara. Parallèlement, la police a interpellé 251 personnes dans le cadre d'une opération anti-terroriste menée dans tout le pays.

Trois chasseurs F16 de l'armée de l'air turque ont bombardé, tôt dans la matinée du vendredi 24 juillet, plusieurs objectifs tenus par le groupe État islamique (EI) en territoire syrien, ont annoncé les services du Premier ministre de la Turquie.

Les avions turcs ont frappé "deux quartiers généraux et un point de ralliement" des combattants de l'EI avec des missiles avant de regagner leur base de Diyarbakir (sud-est), ajoute le communiqué publié par les services d'Ahmet Davutoglu.

Selon l'agence de presse Dogan, les cibles étaient localisées autour du village de Havar, face à la province turque de Kilis (sud).