La France qui a perdu sa palce comme principal partenaire de l4algérie  avec l'agressivité du gouvernement Baladur s'est fait supplanter par  Chine, l'Italie fidèle allié au moment des années debraises 1993-2000 , la Chine devenue le premier fournisseur de l'Algérie depuis 2013, la France veut contre-attaquer et met en avant des projets de «coproduction» en particulier dans l'automobile.

Elle veut aussi appeler au secours l'Algérie contre l'effet boomerang de son invasion coloniale de la Libye qui s'est traduit par un chaos apocalyptique jetant des milliers de migrants clandestins vers l'ancienne métropole. La France a été obligée depayer des passeurs pour renvoyer les réfugiés clandestins vers les cotes italiennes et maghrébins.

Ainsi pour mériter l'appui del'Algérie lune la France et l'Algérie a co produit Renault et Alstom d'une usine en Algérieet envisage le m^me co production avec Peugeot comme le confirme Régnier, directeur de Business France en Algérie,qui parle «d'opportunité d'investissement».

Mais la relation France-Algérie est extrêmement compliquée car la France joue un jeu dangereux en Syrie et au Yémen ce qui fait d'elle un partenaire non crédible.