François Hollande a reconnu  ce 15 juin à Alger « la grande maîtrise intellectuelle » du président Abdelaziz Bouteflika, victime d’un AVC en 2013, après un entretien de près de deux heures avec Le président Algérien.

François Hollande a ajouté : « Le président Bouteflika m’a donné une impression de grande maîtrise intellectuelle ...et ’il est « rare de rencontrer un chef d’État qui a une telle alacrité, cette capacité de jugement....mais ce que je peux vous dire c’est que la qualité de la discussion que nous avons eue pendant près de deux heures était particulièrement intense et particulièrement élevée a ajouté le président français.... Ma relation personnelle avec le président Bouteflika va renforcer nos relations.....Cela est très important, cette relation personnelle que j’ai pu établir avec le président Bouteflika va nous permettre de renforcer nos liens sur les plans économique, culturel et humain ...la relation personnelle... va également permettre aux nos deux pays d’apporter les  mêmes propositions concernant a résolution des crises et le rétablissement de la paix et la sécurité dans la région et dans le monde ».

Qualifiant de « substantiel » et de « chaleureux » son entretien avec le président Bouteflika, M. Hollande a indiqué avoir évoqué également les questions liées aux « relations bilatérales, au partenariat économique, au développement et aux échanges humains », ainsi que la « situation en Libye et au Sahel et la lutte contre le terrorisme » ont été aussi évoquées lors de cet entretien, a-t-il ajouté.