Saida Algérie: Journée d'études sur la mise en œuvre de la première réserve naturelle de Saida

Invité par l'association Affak El Mouhit pour une journée d'étude sur la  mise en œuvre de la première réserve naturelle de Saida (4 juin 2015) , nous avons été chargés de l'Atelier "Gestion et protection des ressources naturelles"

La zone globale concernée par l'étude est de 66 0000 ha avec une zone pilote d'El Euch. Nous avons d'abord procéder à l'ancrage juridique de l'initiative de l'association Affak El Mouhit. en principe le contexte juridique est la Loi 11-02 des aires protégées dans le secteur de l'environnement, cependant il n'existe pas de secret exécutif permettant au secteur forestier de faire un suivi de proximité pour la création de réserves naturelles.

Dans cet optique  et pour lever cette contrainte, la journée d'étude a prévu de contourner cette contrainte structurelle  en soumettant à la Wilaya de Saida un projet d'arrêté de gestion et de protection des ressources naturelles conformément aux décrets 08-412 du 27/12/2008 et 09-362 du 11/11/2009.

Ainsi dans le cadre de cet arrêté de Wilaya c'est la Conservation des Forêts qui pilotera le projet dans le cadre d'une approche participative engageant la société civile et la puissance publique.

Le soutien technique et logistique en matière de prolifération sera réalisable à partir du point focal de la forêt de Msila qui garantira la reproduction de la faune et les lâchers d'abord par une phase d’ac climatisation

Cet opération a déjà connu des réalisations en matière de logistique à savoir hangars, abreuvoirs (majen),  clôtures, poste de vigie  dans le cadre d'une fiche technique portant " réserve ciné-génétique dans le budget spécial Wilaya. il y a simplement lieu une réfection de ces infrastructures et réhabilitations des volières.

Pour être écologiquement durable , le projet doit être socialement acceptable c'est pour ça qu'un intéressement des riverains est nécessaires à travers des appuis dans le cadres d'équipements en apiculture , aviculture soutenu par un e sensibilisation pour induire une culture de protection l'environnement et une culture du tourisme forestier.

Des travaux de défense et restauration du sol ainsi que la restauration de l'écosystème initial seront cités dans l'arrêté de wilaya qui spécifiera les espèces végétales et animales sur la base des études d'inventaires floristiques et faunistiques.

Des travaux de valorisation des eaux de ruissellement par des corrections torrentielles et des retenues col linaires.

cette stratégie sera effectuée sur la base d'un diagnostic du savoir faire local , de l'expertise capitalisée,et de toutes les informations concernant le site pilote d'El Euch qui fera tache d'huile sur la réserve de 66 000 ha.

Afin d'aboutir, cette stratégie a par conséquent besoin de l'adhésion de différents secteurs et acteurs clés qui puissent mener en synergie des missions institutionnelles   et une consolidation des compétences.

Ainsi une étude par le système 'information  géographique est nécessaire d'abord sur 5000 ha puis étendue à la zone.