Le Figaro qualifie les terroristes de « militants », 

 
Par Lila Ghali

chafia-mentalecheta-deputee-de-la-communaute-algerienne-en-france_2603478Ce mardi 19 mai 2015, dans une opération de ratissage, l’Armée nationale populaire (ANP) a abattu vingt-deux terroristes, membres de l’organisation criminelle AQMI. Le journal français Le Figaro a repris cette information en titrant « 22 militants tués par l’armée ». Ce qualificatif inadéquat et c’est peu dire a indigné la députée de la Communauté Algérienne établie en France, Madame Chafia Mentalecheta, qui se dit « surprise et extrêmement choquée de la manière choisie pour traiter cette information ». 

« De notre point de vue et de celui de tous ceux qui ont en été victimes, les terroristes peuvent être qualifiés de barbares, de sauvages, de sanguinaires,… et nous vous laissons vous rapprocher de vos collègues de Charlie Hebdo pour trouver d’autres qualificatifs plus explicites » écrit dans son communiqué la députée à l’adresse du Figaro.

Madame Chafia Mentalechet, franchement révoltée, indique, s’adressant toujours au Figaro, que par « votre action de désinformation, vous venez de faire insulte à l’Armée algérienne qui, malgré vous, continuera à pourchasser les terroristes pour les empêcher de nuire au peuple algérien ».

Rappelant au journal français de droite que « A titre d’information, au cas où cela vous aurez échappé, AQMI est la fameuse organisation terroriste que votre pays, la France, combat au Sahel dans le cadre de l’opération SERVAL. Nous pensons que là aussi, vos soldats apprécieront la qualité de vos informations ».

« Vous venez également de faire injure aux militants de la démocratie et aux militants de la liberté y compris de la liberté d’expression. Là aussi, les nombreux militants des Droits de l’Homme du pays des Lumières apprécieront » ajoute la députée, qui souligne que « De votre capacité à vous excuser publiquement ou à maintenir votre article en l’état, votre quotidien gardera ou ne gardera pas l’esprit critique nécessaire à tout sérieux quotidien d’information ».

S’exprimant au nom de la Communauté Algérienne établie en France, dont elle est l’élue, la députée Madame Chafia Mentalechet, tient à exprimer son indignation « devant tant de légèreté médiatique ».