ça arrive aussi en France: dans unconcours pour recruter personnel de l'administration et des enseignants  d'une faculté de formation professionnelle inauguré par le le secrétaire général du Prefet ce jeudi 30 avril 2015 à sous-préfecture à Caen (14002) , une fuite a révélé qu'un candidat au recrutement était membre du Jury des examens; il avait été recruté comme stagiaire et avait déposé sa candidature dans un poste d'administrateur  et bénéficiait de la complicité des autres membres du jury; sa tactique était de donner des notes entre 0 et 0,25/20 aux autres candidats à ce poste; c'est un autre membre du jury qui pris par le remord a informé un brillant candidat de cette imposture, cet autre candidat Monsieur Saufsain a automatiquent fait appel contre cette indigne machination et on lui a...simplement dir d'écrire à la fonction publique pour y remédier ; le népotisme dans certains secteurs est "humain" mais pas au point de recruter des escrocs...j'espère que ça n'arrivera en France ....Caen (14002) avait mauvaise conscience parce qu'il a tué son frère Abel selon la légende des siècles de Victore.....les résultats officiels nous informerons sur la crédibilité des des examens et concours en France....heureusement qu'en Algérie les examens oraux sont plus crédibles et honnêtes qu'en Francer car le corps préfectoral veille au bon déroulement des examens c'est pour ça que la créativité a permis une meilleur valorisation du brain trust en Algérie, Monsieur Aourag a toujours été honnêtes dans ses faits.

D'ailleurs dans le domaine de la formation professionnelle , nous avons des leçons à donner à la France