Le juge d’instruction de la deuxième chambre près le tribunal de Sidi-M’hamed (Alger), a ordonné hier, la mise en détention préventive de 17 personnes dont 09 douaniers, 05 déclarants en douane, 02 employés du port sec Anisfer et 01 commerçant.
Ces mis en cause ont été reconnus de six chefs d’inculpation notamment, la dilapidation des deniers publics, abus de fonction, faux et usage de faux, fausse déclaration, participation dans la contrebande et non dénonciation.

 

Les prévenus ont été présentés Ces deux derniers jours devant le tribunal de Sidi-M’hamed sur convocation du procureur de la République, et ce, à l’issue d’une enquête déclenchée par la police du port d’Alger relevant de la cellule de traitement du renseignement économique et financier.

Parmi les mis en cause, le directeur régional des douanes d’Alger extérieur et le chef de l’inspection divisionnaire de Ain-Taya qui seront entendus aujourd’hui par le juge. Durant deux jours, 25 personnes au total ont été auditionnées, 08 d’entre elles seront entendues aujourd’hui mercredi par le magistrat instructeur près le tribunal de Sidi-M’hamed..

Selon une source proche du dossier, « Ces derniers auraient reçu une partie de la marchandise qui a disparu et avoir même utilisé leurs propres véhicules de transport ». D’ailleurs, l’enquête a révélé que les douaniers avaient utilisé « leurs véhicules particuliers ».

Selon une source proche du dossier, « cette affaire remonte au mois de février 2015.Après recoupement minutieux d’informations parvenues, faisant état, d’un enlèvement frauduleux d’une marchandise prohibée de l’intérieur d’un conteneur objet d’un contentieux pour fausse déclaration, entreposé au niveau d’un port sec dit Anisfer, sis à Rouiba, les policiers du port d’Alger relevant de la cellule de traitement du renseignement économique et financier, ont réussi à démasquer plusieurs douaniers en uniforme officielle, opérant à l’intérieur d’un port sec dit Anisfer basé à Rouiba Alger, grâce aux images de la vidéosurveillance qui est installée au niveau de ce site, exploitées en vertu d’un mandat délivré pour la circonstance, par M. le procureur de la République près le tribunal de Sidi-M’hamed, entrain de subtiliser des cartons renfermant des produits pyrotechniques, des caméras infrarouges avec D.V.R, de la pièce détachée autos, produits cométiques contrefaits, et cela de l’intérieur d’un conteneur de quarante pieds, objet d’un contentieux pour fausse déclaration sur la nature de la marchandise, en utilisant leurs véhicules particuliers et de surcroit des véhicules de service bariolés de type 4X4 et Hyundai accent, comme mode opératoire pour l’acheminement de la marchandise subtilisée ».

Le conteneur en question est arrivé au port d’Alger, en date du 08.02.2015 en provenance de Barcelone Espagne, à bord d’un navire de transport de marchandises baptisé « Green Fast », battant pavillon Panaméen, et ce au nom d’une SARL appelée FRAGRENS AND GLOBAL FASHION, basée à El – Mouradia Alger, puis transféré le lendemain 09.02.2015 vers ledit port sec (ANISFER), sous couvert du régime douanier dit D.S.T.R.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source