par Hocine Ouali, historien Saidéen
Fille de famille de Moudjahed , Grina Badra l'héroine fut internée et torturée dans la prison de transit de Mostaganem.Relâchée au début 1961,elle reprit ses activités pour le FLN procédant à la collecte des médicaments.Surveillée puis dénoncée elle a été sauvagement torturée par les hommes du Commando GEORGES.au cessez le feu elle fut relâchée avec une santé complètement détériorée,elle s'éteignit le 06 Mai 1963 des séquelles des geôles du colonialisme français. Il ne reste de sa famille que sa soeur illustre enseignant des sciences.
Le CFPA féminin situé derrière la Wilaya porte son nom alors que la polyclinique de la marine porte le nom de son frère Mohamed.
GRINA Badra née le 26 Juin 1940 à village Boudia SAIDA vivait avec sa soeur et ses deux freres quand elle perdit son pere alors qu'elle n'avait de 9 ans.Elle fréquenta l'école française jusqu'en classe de cours complémentaire et de 1955 à 1957 elle activa comme militante pour la libération du pays.elle n'avait que 17 ans lorsqu’elle prit la décision de rejoindre le maquis ou elle apprit le maniement des armes et soigna les blessés.Elle fut capturée lors d'une embuscade avec le chahid ABBES MOUSSA en 1959.Badra l'héroine fut internée et torturée dans la prison de transit de Mostaganem.Relâchée au début 1961,elle reprit ses activités pour le FLN procédant à la collecte des médicaments.Surveillée puis dénoncée elle a été sauvagement torturée par les hommes du Commando GEORGES.au cessez le feu elle fut relâchée avec une santé complètement détériorée,elle s'éteignit le 06 Mai 1963 des séquelles des geôles du colonialisme français.
Le CFPA féminin situé derrière la Wilaya porte son nom alors que la polyclinique de la marine porte le nom de son frère Mohamed.ALLAH YARHAM CHOUHADAS..
  •  Cette moudjahida a été avec : Nacéra, Boudria Hafida, Leila Tayeb et trois autres avec leur responsable Si Cheikh ainsi que les Raïs : Baghazel, Abdeldjebar, Mustapha Stanbouli, ils ont résidé quelques jours avant à la ferme des Bouazza à Tagouraya Hessasna Saïda. Quelque temps après, à la veille du 3 mars 1957, l’armée française a encerclé cette ferme, Bouazza Hadj Lakhdar fut torturé et assassiné.acéra Kacari Kheira de Mascara,Boudriaa Hafédha arretée en Mars 1959 par Bigeard à Oued El Abd lors de la mort du Lieutenant Mustapha Moulay ,acec sa compagne Belhorma Leila,Si Cheikh c'est AICHOUBA Mohamed,Si Abdeldjabbar (Lahmar Mohamed) Si Omar Boughezal mort les armes à la main avec le Docteur Issad Hassani (si Khaled) à Zlamta en 1958,Mustapha Stambouli Capitaine Chef de la Zone 6,blessé puis arreté en jUIN 1958 ,Leila Tayeb était l'épouse du Capitaine,chef de la Zone 7 Si Abdel Illah (Benaoum de Palikao).Une partie des cadres de la zone 6 est partie en renfort à la zone 7 de Tiaret.