Aicha Bouabaci, écrivain, écrit vain

Je viens enfin de trouver le temps pour exprimer ce que je souhaitais révéler depuis le mois de novembre et particulièrement depuis mon assez longue absence pour soins médicaux importants: je ne dirai pas" le roi est mort, vive le roi!", je ne dirai pas non plus " le renouveau culturel est mort sitôt né" parce que je suis une optimiste invétérée mais ma lucidité m'impose de dire que le rêve que j'ai exprimé à travers ce groupe, " Saïda, le renouveau culturel" spécialement conçu pour tracer une voie ouverte, sûre, durable, reposant sur les principes de vérité et d'intégrité, vers une Culture authentique marquée par une créativité renouvelée, où toutes les catégories de Saïda se retrouveraient dans un cadre de fraternité, de sérénité et de partage..que ce rêve pour lequel je me suis tant battue et pour lequel je me croyais soutenue ne m'habite plus...du moins dans sa version originale!

C’est parce que j’avais été sensible à l’amertume, voire à la détresse de certains de mes concitoyens devant ce vide culturel ( alors que la Culture était liée au nom de la ville dans le passé ), au désoeuvrement et à la soif d’apprendre des jeunes, que j’ai pris mon bâton de pèlerin, forte de mon expérience, mise à contribution à l’étranger dans des projets autrement plus complexes et plus étendus. Mais le chemin était rude, semé d’embûches. Une halte s’imposait pour cerner les problèmes en profondeur. C’est ainsi que mes réflexions se sont orientées vers la nécessité d’un grand débat à soumettre à mes concitoyens dont j’ai soigneusement dessiné la charpente.
Le travail était bel et bien lancé et j’ai pu enfin mettre en place, en dépit de tous les obstacles rencontrés, individuels ou groupés, ce fameux débat « Quelle culture voulons-nous pour Saida ? » qui avait recueilli le soutien public du premier magistrat de la Wilaya (que je tiens à remercier), non sans avoir cerné les besoins immédiats, identifié et programmé les activités essentielles, défini les commissions et livré au public, sur cette page, le nom des personnes chargées de les animer. 
La satisfaction de nombreux camarades et amis avait été ma récompense.
Malheureusement, durant cette absence - uniquement géographique !- à laquelle j’avais été astreinte, des alliances se sont conclues et des activités ont été mises en route dans l’ignorance du principe élémentaire de courtoisie, à mon égard ! C’est - comme le chante le sympathique Cheb Khaled- comme si je n’existais pas; sauf que dans cette affaire c’est moi qui ai été flouée ! 
L’ami Zakaria Ben, autrement plus au fait de la mentalité de nos concitoyens et des réalités de la Cité du fait de son statut de journaliste de longue date, m’avait bien mise en garde mais je l’avais rassuré au nom de la lucidité que je reconnais parmi mes atouts.
Ce qui m’a le plus incommodée, c’est la transgression même de la collégialité que j’avais voulu instaurer dans cette démarche de sortie de crise et les principes de cohésion et de coordination sur lesquels elle aurait dû reposer.
C’est donc décidé : Je continuerai mon combat pour la Culture, mais seule, pour une seule activité : Je poursuivrai avec la même honnêteté, le même engagement, la passionnante aventure du Café littéraire. Son public sera toujours bien accueilli ; même s’il est réduit à peau de chagrin pour des raisons que je préfère ignorer. Un jour la Vérité finira bien par trouver son chemin ! 
Je ne fermerai évidemment pas la porte aux personnes qui souhaiteraient mon accompagnement dans une activité de leur choix.
Je l’ai dit et redit : mon combat obéit surtout à ma reconnaissance à l’égard des Chouhada et des Moudjahidine dont le Sacrifice a permis que nous nous exprimions dans un pays souverain et à mon inquiétude de voir sombrer les jeunes générations dans l’obscurité hideuse de l’inculture.
Ayant constaté depuis quelque temps, souvent par hasard, que je ne figure plus sur la liste d'amis Fb de plusieurs personnes, je leur réponds très à l'aise: c'est tout-à- fait votre droit! Je reprends mon chemin, allégée! Merci! 
NB:J'ai oublié d'ajouter que je mets au service de tous, cette page, ce groupe pour tous les posts se rattachant à la culture, pour l'annonce des événements appelés à se produire, à Saida ou ailleurs!