9 h ·
Cette photo a été prise par un para, le sergent-chef Marc Flament en novembre 1959, elle représente trois membres du FLN (Mohamed Cheikh, Madani Bouziane) dont une femme, qui, après avoir été capturés par le commando Georges, sont exhibés, sous la menace, à la population de Saïda avec un poignard entre les dents. Cette photo devait illustrer un tract de propagande incitant les combattants algériens à se rendre.
Mohamed Cheikh tentera de s’évader mais sera tué par un chien du peloton cynophile.

Cette photo a été prise par un para, le sergent-chef Marc Flament en novembre 1959, elle représente trois membres du FLN (Mohamed Cheikh, Madani Bouziane) dont une femme la Moudjahida Djamila bent el Oujdia , qui, après avoir été capturés par le commando Georges, sont exhibés, sous la menace, à la population de Saïda avec un poignard entre les dents. Cette photo devait illustrer un tract de propagande incitant les combattants algériens à se rendre.

Mohamed Cheikh tentera de s’évader mais sera tué par un chien du peloton cynophile.

DJAMILA bent el Oujdia est à ce  toujours en vie à Oran. Le groupe a été "donné" et capturé au sein du "Merkez"(cahe) situé sur la sortie Sud en allant vers le vieux Saida( chez ouleds el m'kellekh); l'écrivaine Aicha Bouabaci est en train d'écrire la biographie de Djamila bent el Oujdia