Rien ne prédisposait Raymonde Peschard à mourir en martyr pour la cause algérienne. Pourtant, l'assistante sociale, engagée aux côtés du FLN pendant la guerre de Libération, est to bée au champ d'honneur le 27 novembre 1957 lors d'une embuscade.
Née le 15 septembre 1927 à Saint-Eugène (Alger), elle a vécu une grande partie de sa vie à Constantine auprès de son oncle qui l'a recueillie à 5 ans après la mort de sa mère. Syndicaliste engagé, celui-ci lui a inculqué les bases de son positionnement politique. Mais ce sont les événements de mai 1945 qu'elle a vécus de près et qui l'ont marquée qui la décideront à s'engager entièrement.
D'origine pied-noir, elle venait d'un milieu qui aurait pu la pousser du côté des colonisateurs, mais en contact avec la population algérienne, elle s'est retrouvée intellectuellement plus proche des colonisés.
Une rue à Constantine, au Coudiat Aty porte son nom.