le maudit borgne s'en va en enfer
C'est au tour du  général Paul Aussaresses, triste défenseur de la torture en Algérie et au Vietnam qui va subir les affres de l'enfer
L'ancien général de l'armée française, Paul Aussaresses, connu pour avoir pratiqué tortures et exécutions sommaires durant la guerre d'Algérie, est décédé, d'après une association d'anciens combattants.
C'est après 95 ans de monstruosités que le sinistre général Paul Aussaresses, ancien coordinateur des services de renseignement à Alger est parti définitivement en enfer.

A plusieurs reprises, , il avait avoué sans regrets ni remords  généralisé  torture sur les nationalistes Algériens et les communistes français .

En 2001, il avait admis dans son livre Service spéciaux, Algérie 1955-1957 (ed. Perrin), avoir pratiqué la torture, "tolérée, sinon recommandée" selon lui par les politiques. Pour lui, elle "devient légitime quand l'urgence s'impose". Il prenait alors un exemple: "Je ferais encore ce que j'ai fait, par exemple contre un Ben Laden, si je l'avais entre les mains, comme je l'ai fait avec Larbi Ben M'hidi", un des leader de Révolition armée algériene

Il a participé à la création  Service de documentation extérieure et de contre-espionnage (SDECE, future DGSE)et en tant que chef de bataillon parachutiste, il a sévi comme un charognar au Vietnam.

En 1957, sous les ordres du criminel de guerre le général Jacques Massu, commandant la 11e division parachutiste,  lui demande de faire régner un climat de répression à Alger. Il se retrouve à la tête de ce qu'il appelle lui-même "un escadron de la mort", chargé de procéder à des arrestations nocturnes, suivies de tortures, avec élimination de certaines personnes arrêtées. parmi ces victimes des humanistes français Comme Maillot et Audin qu'il fait disparaître

Il est sollicité par les yanks aux États-Unis, dans le camp des fameux Bérets Verts, à Fort Braggs (Caroline du Nord), pour enseigner les techniques de la torture au Vietnam suite à ses déboires lors " de la bataille d'Alger
Posté par saidabiida à 11:23 - Permalien [#]
Tags : ambassade de france Alger, andré parant, bureau anciens combattant, Catherine Ashton, elwatan algérie, Elysée, EURONEWS, henry s. ensher, laurent fabius -