A la faveur de la visite de travail qu’il effectue aujourd’hui en Algérie dans le cadre des « 5 + 5 », le ministre de l’agriculture français, Stéphane Le Foll, fait le point pour El Watan sur la coopération franco-algérienne et sur son évolution.


  Comme d'habitude , Elwatan  prend les roumis pour des toubibs de l'Algérie et des charcutier pour nous refiler de la viande équine en lieu et pace de  la viande bovine nous le méritons car l'ITELV et PRODA n'ont pas veiller par la création d'abattoirs aux normes internationales de viande en abondance avant que des chevillards ne s'en empare

Elwatan veut glorifier la relation échangiste de la France par  l'entremise d'entreprises françaises notoire tel que la flibustière Findus et les compères de Gautier Le Molgat.

El wtan semble oublier que formation de vétérinaires algériens dans les écoles  vtérinaires françaises  a eu pour catastrophe de nous refiler une Amel fausse vétérinaire déficitaire de 17 modules et recrutée à la CNMA et c'est pour ça que le néo colonialiste Stéphane Le Foll voit des des difficultés car la question sanitaire, pour l’Algérie comme pour la France, est un enjeu majeur. et les deux anciens Présidents de l’INRA de France venus pour mettre des couches aux vieux de l'INRA Algérie ne valent pas Paul Laumont qui était un enfant du terroir
El wtan reconnait au moins le vent de racisme et de xénophobie qui souffle de plus belle  en France.