Si Djamila Bouhired est la plus connue des militantes pour l'indépendance algérienne en Europe et au Moyen Orient c'est grace à Giselle Halimi et à la volonté de Dieu : Après les bombes à la Brasserie des Facultés et au Coq Hardi lors de la Bataille d'Alger.Djamila Bouhired est la passionara algérienne qui symbolise Djamila Bouhired la Révolution Algérienne ; elle fut arrêtée et d'abord tortuée par les bidasses de Jean Marie une villa de tie àEl biar au mois de Février 1961 , elle ne fut déclarée à la "justice militaire" qu'en Mars 1961 , l'avocate Gisèle Halimi militante comme tous les communistes français pour l'indépendance d'Algérie fut volontaire pour la défendre et constatant la torture et la molestation de Djamila Bouhired elle organisa un comité de défense avec Simone de Beauvoir et Gisèle Halimi. Giselle Halimi malgré la partialité et l'élimination physique d'un collègue franaçis par l'OAS a tout fait  pour renvoyer le procès au terme d'une enquête bâclée par le tribunal militaire d'Alger et éviter à Djamila la guillotine et Djamila Bouhired fut jugée en France. L'avocate mobilise autour de Djamila des personnalités de première importance: Françoise Sagan ,Malraux, Mauriac, Sagan et surtout Simone de Beauvoir, laquelle réussit à alerter l'opinion publique par des articles dans  le Monde et l'Humanité . Djamila est enfin ramenée en France pour y être auscultée et jugée. Alors qu'un procès sans précédent se prépare et que des actes de torture en Algérie vont être reconnus grace au témoignage de Djamila Bouhiredqui fut lui aussi tortuée par les cousin Germain de Gilbert Collard

Djamila fut libérée le 19 mars 1962 avec les Accords d'Évian mettent fin à la guerre et tous les militants du FLN sont libérés.

Giselle Halimi une juive est devenue Directrice du journal Libération et grand écrivain : c'est l'antidote de  Gilbert Collard.