Ce 11 décembre 2012 anniversaire des manifestations contre l'horreur coloniale du 11 au 18 décembre 1961 est une triste accasion pour parler des bourreaux français : Fernand Meyssonnier et son père Maurice  Meyssonnier ont guillotiné 144 miltant du FLN avant sa retraite tranquille dans le Vaucluse. même des français qui soutenait l'indépendance de l'Algérie tel  Fernand Yveton, militant communiste, ont été guillotiné . Après avoir refusé l'entrevue avec un prêtre, Yveton avait été conduit à l'échafaud guillotiné à l'aube du 11 février 1957, à Alger et  est mort courageusement pour défier la lâcheté de la colonisation française. il s'appelait Fernand comme son bourreau!!!!

 ces sinistres bourreaux ont battu le record de Sanson le bourreau de Louis XVI .  Fernand Meyssonnier  est devenu par la suite un disciple de Jean-Marie Le Pen, président du Front national et connu pour la toture durant la guerre d'Algérie. Le père Meyssonnier était le roi de la farce. Il se moquait des Juifs et des Arabes.

ils avait entre autre décapité le chimiste algérien Abderrahmane Taleb, militant du FLN  le 24 avril 1958, à Alger, n'en a sans doute jamais rien su. Ce n'est pas la seule relique que Fernand Meyssonnier ait gardée près de lui. 



la bonté divine a fait que le Maurice soit emporté en enfer par un cancer de la gorge, en 1963, à Nice et son rejeton par un  cancer du foie,