L'Agence nationale d'intermédiation et de régulation foncière (ANIREF) présidé par par Madame Hassiba Mokraoui, a organisé ce jeudi 18 octobre 2012, à Tiaret, dans le cadre  de la Petite et moyenne entreprise et de la Promotion de l'investissement  un séminaire régional autour du thème "foncier et investissement, vecteurs de développement". Ce séminaire régional a regroupé les représentants de diverses institutions centrales, espaces intermédiaires et opérateurs économiques concernés de 7 wilayas des Hauts-Plateaux du centre et de l'ouest du pays, à savoir Tiaret, Saïda, Djelfa, El Bayadh, Naâma, Tissemsilt et Aïn Defla. Cette  rencontre a été destinée à promouvoir le nouveau dispositif d'accès au foncier économique et de discuter programme d'aménagement de 42 nouvelles zones industrielles dont la réalisation a été confiée à l'ANIREF. Il y a lieu de signaler que le programme de cette rencontre régionale comprend 7 communications en relation avec le thème de promotion du foncier  industriel , le développement local ,le dispositif législatif d'accès au à l'assiette foncière, le modèle de marketingterritorial et le développement local. les nouvelles zones industrielles, le dispositif d'encoragement, à l'investissement ,ont été  présentées par de hauts cadres d'institutions publiques et des universitaires dont, notamment, le directeur général du domaine national, le directeur de l'industrie, de la PME et de la promotion de l'investissement de la wilaya de Tiaret, et enfin le directeur du guichet unique de l'ANDI de Tiaret.

ce qui est utile à cet occasion c'est la discussion terre à terre avec les hommes de terrain: ainsi les points soulevés sont les suivants :

-adapter les nouvelles zones industrielles au spécificités locales par exemple pour Tiaret faire appel aux meuniers pour le blé dur et à Naama un abattoirs pour les ruminants voire un huilerie avec le développement d'une oliveraie récente

-le taux d'intérêtede 1% dérisoire pourquoi ne pas l'abandonner, adapter les prêts à la morale de la Banque islamique

-les futurs indus occupants qui profiteront decette aubaine pour se construire des salles de fêtes

-priviligier les investisseurs locaux au lieu de courtiser des investissseurs arrogants 

Enfin merci c'est pas comme au MADR on a eu droit à un bon repas dans un grand complexe flambant neuf et à un beau cartable garni( pas dans les préfabriqué des ITMA)

Inscrites dans le cadre d’un projet gouvernemental, 42 zones industrielles verront le jour  d’ici à  2017.
Une enveloppe de 88 milliards de dinars, dégagée sous forme de crédit par le Fonds national des investissements leur a été débloquée. Sur les quarante-huit wilayas, le choix s’est porté sur trente-quatre d’entre elles pour abriter les nouvelles zones industrielles. vingt-sept seront implantées dans le nord du pays, dix  dans les Hauts Plateaux et cinq au Sud. «Chaque zone aura sa vocation et devra répondre aux besoins spécifiques exprimés par les wilayas. Chacune aura une superficie oscillant entre 100 et 300 hectares. Ces nouvelles zones industrielles sont localisées en grande partie le long des axes structurants, à l’instar de l’autoroute Est-Ouest et de la future rocade des Hauts Plateaux, mais également au Sud, et cela en conformité avec le schéma national d’aménagement du territoire SNAT 2030, selon  les données fournies par le directeur général du Domaine national  lors de l’une de ses interventions publiques