Après une longue école buissonière  le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) juge que le fait d’avoir  des élus au niveau des APW et des APC représente une sage initiative pour contribuer au développement local.

Le RCD qui a jeté l'éponge aux élections législatives du  10 mai 2012 a un regain de sagesse pour la participations aux élections des APC sur incitation des  sympathisants ne voulant pas resté en marge de la vie politique alors que les businessmen de Medic Aid transfuges du RCD se pavanent dans les salons de l'Occident et ont la faveur élysienne.
l’enjeu est  diffèrent pour ce qui est des élections locales. Envoyer un Algérien à la tête d’une assemblée populaire communale ou d’une APW peut être source de relance du développement local pour les citoyens ».

Pour ce parti qui appuie son argumentaire sur ses fautes passées, ils y a possibilité de servir les administrés dès lors que ces élus ont assumé et honoré le programme de leur parti.  

Chaque espace préservé de l’immoral, chaque élu menant à bien sa mission, chaque action répondant aux attentes légitimes du citoyen est autant un soulagement pour les citoyens qu’un message d’espoir pour les générations futures qui trouveront devant elles ces pierres posées sur les fondations de l’Algérie