bouchrit 001

 

 

 

 

 

Notre Devoir de mémoire nous rappelle il y a 56 ans l'assassinat Chahid Colonel Boucherit dit Si Lahcen commandant chef de la Zone 3 wilaya 5 historique El - Bayadh (ex: Geryville) le 19 septembre 1956 nous dressons ce mémorial sympbolique ;le Colonel Boucherit ,fils spirituel de Bouamama est l'équivalent de Larbi ben Mhidi en Algérie et un Jean Moulin en France.
Depuis la destruction du  Mausolées Sid Cheikh en  1864 Boucherit considérait la colonisation française comme une croisade contre le monde muslman .
Dans son Hommage au Commandant Si Moussa Ben Ahmed, le moudjahed-historien Boualem Bessaih avait promis de retracer l'épopée de cet héros de la Révolution:
http://www.commandant-moussa.com/bessaih.htm
 

 Le journal «Le Monde» avait à l’époque publié des articles où le nom du Général Boucherit, était largement cité par les officiers opérant dans la région d'El Bayadh. Il est vrai que la région était connue pour ses traditions guerrières et ses exploits de résistance (insurrection des Ould Sidi Cheikh en 1864 et résistance de Bouâmama en 1881) que poursuivra le Général Lyautey jusqu’en 1903 à partir de son Q.G d’Aïn Sefra.

 
Si Lahcen apprit le Coran dès son age et s’imprégna  les principes de l'éducation religieuse (Sunna) et pratiqua l'Art   équestre ; c'est un disciple de la  Zaouia  Kadiria de Ain Skhouna   où il reçut la bannière du djihad des mains  de Sidi Haji Mohammad El Boubekri: le saint homme mis sa main sur l'épaule du jeune Boucherit et lui remis le cordon stressé de palmier nain (en arabe "chrit") d'où le nom de Boucherit. 
Après les massacres du 8 Mai 1945, il ralia le MTLD-PPA et fut imprégné des discours de Messali Hadj , de Ferhat Abbas et de Abdelhamid Ben Badis lors de leurs vistes à El Bayadh; ce sont les paroles de  Abdelhamid Ben Badis " je sens déjà le Baroud de la Révolution venir des Monts de Aksal et Bouderga " qui n firent de lui le grand chef militaire 
Après la scission entre MTLD et PPA, il ralia l'oraganisation secrète qui allait déclencher la Révolution de 1954 la nuit de la Toussaint. 
 à la fin Août 1955, il a vendu le reste de ses biens, et déterminée  dans sa mission du  Jihad  au nom de Dieu et de la patrie ,il anticipa très tôt la Révolution par l'acquisition de six canons auprès de forgerons de Ain Sefra; à la tête d'une compagnie de 95 soldats , il pris le maquis
il réussi le ralliement des grandes personnalités à la Révolution car il avait   impact significatif dans le cœur des caid et Bchagha qui ont été soldats en Indochine avec la France dans la guerre du ViDANS etnam pourrait gagner plupart d'entre eux à larévolution et au Front de libération nationale, tels que Nour al-Bachir et Ben Aicha et d'autres à la fin Août 1955 vendu le reste de ses biens, déterminée le contrat sans Jihad certificat d'études irréversibles au nom de Dieu et de la patrie 
Le bachagha de  Elkheladi Ain Sefra celui Sougueur Elhadj Benaouda les caids Cheikh Fadhli, Hamou le kadi Djelloul d'el Bayadh , Nour Etaher ,Nour el Bachir, Beaicha et tant d' autres notable comme Lamari 
Il débuta sa lutte en mai et Juin 1956   par l'incendie du chantier d'alfa de Del Pierrot puis vint le tour de l'atelier Balhace ,l'incendie des bus  Jacques Levy; il fit couper les lignes téléphoniques à l'entrée de la ville et attaqua la caserne de Chellala et captura 'un officier français

L'église catholique a abrité des militaires du renseignement tel que Morat Ménoret Richard farouchement combatu et éliminé par le Colonel Boucherit originaire de la famille Yousfi de la Tribu des Beni Ameur d'El Bayadh;le Colonnel Boucherit de son vrai nom Yousfi Boucherit et son nom de guerre Si Lahcen est né en 1924 dans une famille de moudjahidines depuis l'épopée de Bouamama , son frère Yousfi Bouhcida est un chahid et sa soeur également est une Grande Moudjahida; le Colonnel Boucherit était conscient que la guerre d'Algérie était une croisade judéo chrétienne raciste lorsque le le Colonnel Boucherit rencontra Ben Badis celui ci l'encourgea à à combattre les néo croisés : Ben Badis lui avait dit :je sens déjà l'odeur du baroud sur les djebels d'El Bayadh et ceci a suffi pour galvaniser son ardeur de guerrier ; c'est ainsi que colonel Boucherit sacrifia sa famille pour la Révolution; il était une personne érudit qui lisait Elbayan et Elouma et avait des contact solide au nord avec le chahid Hamou Boutlilis . il organisa la résistance dan la région d'El Bayadh et elimina tous les faux prêtres et les curés ; au printemps 1956 il quitta el Bayadh pour une longue mission dans l'Ouest algérien pour organiser les convois d'armes venant du Maroc et laissa le commandement à son adjoint dit "targui" commandant chef De zone 3 wilaya 5;mais à son retour à El Bayadh une prime fut alors offerte par le colonisateur pour éliminer le colonel Boucherit après l'exécution de l'agent Jean Tabart le 27 aout 1956 c'était au retour d'une vaste campagne de sensibilisation.il avait pris le repas avec son état major dans une zaouia et ce 17 septembre 1956 il s'était retiré pour prier et il ne déposait son arme comme le President Boumédiène qu'au moment de la prière . Il eu son dernier souper dans une zaouia et rejoignit la tente du moutonnier M. pur ya passer la nuit ,les chercheurs de prime l'attendaient dernière le Hail ,il fut assassiné alors qu'il avait déposé son arme pour faire la prière d'El Icha , il fut étrangle avec son propre turban et M le Moutonnier fut contraint de s'enfuir vers Beriane pour ne plus revenir .
Le lieutenant Stitenni Mohamed repris l'étandard du Colonel Boucherit , il fut assassiné près de la ferme El Mekalekh près de Saida et par vengeance contre Colonel Boucherit ,son corps fut monté sur une camion militaire GMC et de façon barbare exhibépar les Ouled Bigeard  comme un grand trophé de guerre